Les cabinets de pédicurie podologie restenet ouverts pendant les confinements, vous pouvez nous contacter.

Bien choisir ses chaussures – Conseils de podologues

 

Quelles sont les chaussures conseillées par les podologues ?

.

 

Les conflits pied-chaussage sont source de phénomènes douloureux pouvant entraîner une réduction des capacités de déplacement et, d’autre part, le port de chaussures adaptées est primordial dans la prévention des troubles de l’équilibre et de la chute chez la personne âgée.

CHAUSSURES STANDARD OU PIEDS SENSIBLES TOUT EST DANS LE CHOIX DE LA CHAUSSURE

L’éducation thérapeutique fait ainsi partie intégrante des missions du podologue qui va prodiguer les conseils nécessaires pour l’adaptation du chaussage. L’apprentissage du choix d’un chaussage adapté est en effet un élément important permettant :

 

  • de limiter les contraintes surtout en cas de déformations de l’avant-pied,
  • d’éviter que le pied ne glisse en avant, en préférant une chaussure à talon bas ou compensé avec assise horizontale sous le talon du pied,
  • d’empêcher les glissades grâce à des semelles antidérapantes,
  • une bonne fixation de la chaussure au pied,
  • une mise en décharge d’une zone fragile,
  • de s’adapter à la présence de pansements.

LES CHAUSSURES DE SERIE

Les chaussures standard du commerce, sont les plus utilisées par les personnes âgées. Il est néanmoins essentiel de respecter certains critères importants :

  • un chaussage non contraignant respectant le volume du pied et permettant le port d’une orthèse plantaire si nécessaire ;
  • une semelle épaisse en gomme pour assurer un meilleur amorti et large pour assurer une bonne stabilité, absorbante et anti-dérapante ;
  • un talon de hauteur modérée (ne dépassant pas 3,5 cm), à assise large et horizontale pour assurer une bonne stabilité du pied ;
  • une empeigne (le dessus de la chaussure) souple, dépourvue de coutures ou de brides inextensibles ;
  • un maintien empêchant le pied de glisser dans la chaussure ou de déchausser le talon à la marche ; les chaussants sans aucun maintien comme les “mules” sont source de déséquilibre et sont à proscrire pour limiter le risque de chute et de fracture ;
  • la possibilité d’ajuster le maintien au pied et le serrage par un système de fermeture réglable ;
  • des modèles faciles à mettre en place, avec une tige à ouverture large et des systèmes de fermeture aisée pour les patients ayant des difficultés de préhension ;
  • des matériaux lavables chez les patients incontinents.

 

Le port de chaussures sera amélioré par la confection, par le podologue, d’orthèses plantaires thermoformées. Le port des pantoufles par les personnes âgées est extrêmement fréquent (jusqu’à 80 % en institution).

Il comporte de grands inconvénients car la pantoufle n’assure pas le maintien du pied et se déforme, avec le temps, surtout au niveau de l’avant-pied. Les pantoufles sont donc à proscrire pour un usage quotidien.

 

 

 

 

 

  •