Les cabinets de pédicurie podologie restenet ouverts pendant les confinements, vous pouvez nous contacter.

Les chaussettes: conseils de podologue

Bien choisir ses chaussettes : nos conseils

 

 

  • Chaussettes serrées : conséquences et explications

 

En circulant dans le corps, le sang doit parcourir 1,5m pour remonter des pieds vers le  cœur,  effectuant  ce  qu’on  appelle  le  retour  veineux.  Notre  corps  est  ainsi parcouru par 300 kms de veines dont la première mission est de ramener le sang au cœur.

Lorsque ce retour du  sang vers  le  cœur se  fait  peu ou  mal,  une accumulation  de sang  veineux  dans  les  membres  inférieurs  peut  se  produire,  entraînant  une inflammation des tissus. On parle alors d’insuffisance ou de maladie veineuse.

Notre mode de vie sédentaire empêche de solliciter suffisamment nos muscles et en particulier ceux du mollet. Le retour veineux devient alors déficient et du sang peut stagner dans les jambes, créant ainsi l’insuffisance veineuse.

La  sensation  de  jambes  lourdes  s’accompagne  souvent  de  crampes  nocturnes,  de gonflements  des  pieds  et  des  chevilles,  d’un  aspect  marbré  de  la  peau  et  de formation spontanée de bleus et de varicosités.

Ce problème est accru chez les personnes âgées, chez les femmes enceintes, chez les personnes  alitées  (hospitalisées,  handicapées…)  et  lors  de  longs  voyages  (avion, train, voiture…).

 

En France, 18 millions de personnes souffrent de leurs jambes, soit 57 % des femmes et 26 % des hommes qui se plaignent de la circulation veineuse de leurs jambes. Ceci représente 1/3 de la population en activité professionnelle et plus de 50 % à l’âge de la retraite. Entre 30 et 70 ans, 40 % de la population se plaint d’insuffisance veineuse et particulièrement de jambes lourdes.

               

  • JAMBES LOURDES LES CONSEILS DU PODOLOGUE

Il  faut  en  premier  lieu  soulager  puis  éviter  l’aggravation  qui  déboucherait  sur l’apparition de varices ou de complications. Pour  cela,  il  faut  prioritairement  améliorer  ses  règles  d’hygiène  de  vie  avec notamment  la  pratique  d’une  activité  physique  régulière  et  une  alimentation

équilibrée,  avec  aussi  une  bonne  hydratation.  Il  faut  éviter  toutes  les  sources  de chaleur  sur  les  jambes  ainsi  que  les    stations  immobiles  (debout  ou assis).    Il  faut également éviter les vêtements trop serrés à la taille et aux jambes de même que les chaussures  trop  hautes  ou  trop  plates  (la  bonne  hauteur,  c’est  3  à  5  cms).  Pour améliorer le retour veineux pendant le sommeil, il est conseillé de surélever les pieds du lit (mais pas plus de 10 cms).

Parmi  les  moyens  à  privilégier,  le  port  de  chaussettes  dont  les  élastiques maintiennent  modérément  les  chevilles  et  les  mollets  s’est  imposé.

 

  • Chaussettes de contention

 

Le port  de chaussettes, de bas et de bandes de contention qui stimulent la circulation veineuse

en  exerçant  une  contre-pression  au  niveau  de  la  paroi  des  vaisseaux,  par  une contention progressive de la jambe,  est ainsi vivement conseillé en cas de jambes lourdes. En rentrant le soir,

on constatera que les jambes ne portent ni marques, ni veines saillantes au niveau du

pied et que les chevilles ne sont pas gonflées. La  contention  utilise  le  principe  physique  de  dégressivité  avec  des  pressions maximales en cheville qui diminuent vers le haut. Ce principe, mis au point dans les années  1955/60    a  certes  prouvé  son  efficacité  pour  le  traitement  des  maladies veineuses mais l’idée de pousser ainsi le sang vers le haut paraît actuellement, avec les techniques d’imagerie modernes, très désuète.

 

D’autre part, il  paraît  inconcevable d’appliquer le même  principe  de contention (ce qui est  fait actuellement) à un  malade atteint d’une phlébite,  d’un ulcère variqueux ou  d’un  œdème  permanent  et  à  une  personne  non  malade  présentant  quelques varices, se  plaignant de jambes  lourdes ou simplement  voyageant  en avion  en vol long courrier.

Ce  principe  de  dégressivité  est  néanmoins  devenu  tellement  immuable  qu’il  est toujours  préconisé  et  utilisé  comme  argument  publicitaire  pour  les  bas  dits  de maintien, de prévention ou pour défatiguer les jambes.

  • Des chaussettes non comprimantes, chaussettes qui ne serrent pas les mollets

 

Un  nouveau  concept  de  contention,  dit de  dégressivité  inversée  ou  de  contention progressive,  a  été  depuis  développé,  avec  pour  objectif  d’améliorer  la  circulation sanguine  et  surtout  veineuse  pour  accélérer  la  récupération  et  améliorer l’oxygénation du muscle et sa performance.

Le  principe  physique  de  cette  contention  était  l’inverse  de  la  contention traditionnelle. Les pressions étaient faibles au niveau de la cheville et plus fortes au niveau du  mollet.

Ces chaussettes  “révolutionnaires” ont notamment  été adoptées par de nombreux sportifs de haut-niveau.

 

Sur  ces  bases,  certains  fournisseurs  ont  mis  au  point  une  chaussette  relaxante  et antifatigue  grand  public,  avec  des  pressions  moins  fortes  que  les  chaussettes destinées aux sportifs, permettant, sans aucun risque, un port continu pendant toute la  journée.  Ces  pressions  plus  soutenues  au  mollet  favorisent  une  meilleure circulation  veineuse  et  capillaire  et  agissent  sur l’amélioration  significative  des sensations de jambes lourdes et douloureuses.

Ces  chaussettes  sont  destinées  à  tous  ceux  qui  ressentent  de  la  fatigue  dans  les jambes  mais  également à tous  ceux qui  ont une activité  quotidienne contraignante pour les jambes (piétinements, stations immobiles, transports) et finalement à toutes les personnes  qui portent des  chaussettes puisqu’elles ont,  en plus des  qualités des chaussettes classiques du quotidien, une action de prévention.

 

La  société  Kindy  s’est  ainsi  notamment  investie  dans  une  gamme  de  “chausseto-thérapie”  exemplaire. Les chaussettes relaxantes-antifatigue  sont obtenues  par une

méthode  de  tricotage  particulière  et  brevetée  et  sont  d’ailleurs  souvent recommandés  par  les  professionnels  de  santé  (kinésithérapeutes,  podologues, angiologues…).

 

D’autres  marques ont  également  développé des  produits  qui  tiennent compte  des besoins de santé.

C’est notamment  le cas des chaussettes DixDoigts, mises au point par un médecin orthopédiste suédois. Dans ce pays, elles sont même  prescrites par des médecins et  des podologues.. Vendues en France  exclusivement en pharmacie, elles  ont  été  notamment  conçues  pour  soulager  les  jambes  lourdes  et  les  pieds fatigués.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter un podologue proche de chez vous.