Bienvenue sur le NOUVEAU SITE de l'Ufsp, n’hésitez pas à nous contacter.

Les mycoses

Les mycoses

Les mycoses sont des infections causées par des champignons dermatophytes, des levures ou des moisissures. Ces agents pathogènes prolifèrent dans les lieux humides et chauds. Les pieds enfermés dans les chaussures toute la journée présentent donc un terrain fertile pour les mycoses.

 

 

01
L’onychomycose
Les mycoses de l’ongle appelée onychomycose sont le plus souvent causées par un dermatophyte. L’ongle s’épaissi, devient jaune et vire vers le orange, la structure de l’ongle devient cassante et friable à l’image d’un bois mort rongé par les champignon en forêt. En l’absence de traitement, la mycose se propage peu à peu à l’ensemble de l’ongle pouvant l’atteindre dans sa totalité et se propager également aux ongles des orteils voisins.
02
Le pied d’athlète
Le pied d’athlète est une atteinte mycosique des espaces interdigitaux (souvent entre les deux derniers orteils du pied). La mycose provoque un décollement de la peau, une rougeur qui s’accompagne généralement de fissure de la peau et de démangeaison. Le diagnostic est simple et ne demande pas de prélèvement en première intention. Il est important de traiter rapidement les lésions afin d’éviter la propagation de la mycose entre les autres espaces interdigitaux et au niveau des ongles. En cas de fissuration et de plaie un traitement antiseptique peut être prescrit afin d’éviter une surinfection bactérienne.
03
Le pied mocassin
Le pied mocassin est une atteinte mycosique de la plante du pied souvent dans sa globalité. Le pied présente alors des rougeurs et une desquamation importante de la peau associée à des démangeaison. Il est important là aussi de bien traiter la mycose afin d’éviter d’éventuelles crevasses pouvant entrainer une surinfection bactérienne

 

 

 

 

Quand consulter et les traitements

 

 

Il est impératif de consulter dès l’apparition des premiers signes afin d’éviter la prolifération de la mycose tant au niveau des ongles que de la peau.

En cas d’atteinte de l’ongle, un prélèvement est indispensable afin de s’assurer d’une atteinte par une mycose et d’identifier le germe en question dans le but de cibler le traitement. En effet il n’est pas rare de confondre une mycose avec un psoriasis de l’ongle ou un ongle traumatique. Les traitements reposent sur des vernis médicamenteux et des soins de pédicurie réguliers permettant de désépaissir l’ongle afin de favoriser la pénétration des produits au niveau de la zone active de la mycose. En cas d’atteinte de plusieurs ongles, un traitement par voie orale peut être proposé.

Pour les atteintes cutanées, le prélèvement n’est pas recommandé dans un premier temps. En effet le diagnostic est simple et le traitement par poudre antimycosique est efficace en 4 à 6 semaines.

 

 

Les conseils du podologue

 

 

En prévention, nous recommandons de prendre soin de vos pieds et de bien les sécher après la toilette quotidienne. Profiter de ce moment pour inspecter entre les orteils et vérifier l’état des ongles. En cas de doute, il est nécessaire de consulter rapidement afin d’éviter la propagation éventuelle de la mycose. Ne jamais débuter un traitement en automédication sans un diagnostic médical par le médecin, le podologue ou le dermatologue. En effet cela est très souvent contre-productif et décourageant en cas d’échec.

Concernant le chaussage, privilégiez les chaussures en cuir ou en fibre naturelle, changez de chaussettes quotidiennement et protégez vos pieds dans les lieux collectifs et humides.

 

 

 

 

Découvrez nos conseils

 

 

Bon ou mauvais choix la Birckenstock
10 conseils de votre podologue