Les cabinets de pédicurie podologie restenet ouverts pendant les confinements, vous pouvez nous contacter.

Le pied du diabétique- Tout savoir

Le pied du diabétique- Tout savoir

Lorsque l’on est diabétique, on ne pense pas forcément en premier à soigner ses pieds. Pourtant il s’agit d’un aspect important à ne pas négliger. Découvrez comment gérer le pied diabétique.

EXPLICATIONS DU PIED DIABETIQUE

Les pieds du diabétique sont des pieds normaux mais potentiellement fragiles.

Les complications augmentent avec l’ancienneté du diabète. Plus il est ancien, moins il est équilibré, plus le risque de complications augmente. Les trois facteurs favorisant les problèmes aux pieds pour les diabétiques sont :

  • La neuropathie c’est-à-dire la perte de sensibilité au niveau de la peau des pieds

Les frottements anormaux, les ampoules, les cors, les durillons, mais aussi les corps étrangers sont non ressentis et donc pas traité à temps, ce qui accroit les possibilités de plaie. On associe donc diabète et pied qui gratte.

 

  • L’artérite, les artères se bouchent progressivement avec la présence de sucre dans le

sang, ce qui entraine une moins bonne vascularisation au niveau des extrémités et donc une moins bonne cicatrisation en cas de plaie du pied diabétique.

 

  • La rétinopathie (l’atteinte de la rétine) provoque une diminution de l’acuité visuelle et

donc une vigilance en baisse quant à l’état de santé de ses pieds ( qui se retrouvent loin des yeux !!)

 

Avec ces troubles insidieux, le pied devient un pied à risque.

 

Il peut s’ensuivre des conséquences vasculaires et neurologiques au niveau des pieds, dont le mal perforant est la forme la plus connue. Mais ces plaies ne sont pas provoquées par le diabète, elles ont une cause déclenchante.

 

Le problème du diabétique réside essentiellement dans le fait que sa perte de sensibilité peut l’empêcher ou retarder la prise de conscience des maux dont il souffre. C’est pourquoi il doit adopter une attitude préventive manifeste pour éviter ou constater les traumatismes, même les plus minimes, comme ceux provoqués par les chaussures. Il doit, dans ce cas, consulter au plus vite son podologue.

diabatic foot skining neuropathy

LA PREVENTION DU PIED DIABETIQUE

Ces troubles et ces complications peuvent très largement être évités par une véritable stratégie de prévention. Le médecin généraliste joue un rôle essentiel et à chaque consultation d’un patient diabétique, il doit regarder les pieds et évaluer la neuropathie notamment par le test du mono-filament (un fil de nylon dont l’extrémité est appliquée en différents endroits des pieds). Mais le patient est l’acteur clé de sa propre santé. Des gestes simples et quotidiens peuvent l’aider à compenser sa perte de sensibilité et à l’alerter sur d’éventuels troubles et complications pour lesquels il devra consulter son médecin généraliste ou son podologue.

Voici quelques conseils pour bien prendre soin de vos pieds

  • Hygiène des pieds, des orteils et des ongles de pied. Lavez vous les pieds tous les jours à l’eau et au savon
  • Ne faites pas de bain de pied chaud et prolongé
  • Contrôlez, surveillez ou faites surveillez vos pieds par un contrôle visuel régulier (par vous-même, un proche ou un spécialiste) de l’état de vos pieds, si besoin mettez un miroir au sol pour voir l’état de la peau plantaire
  • Soins et traitement adaptés à la moindre blessure ou anomalie…ALLEZ CHEZ LE PEDICURE PODOLOGUE
  • Surveillez de près votre taux de diabète et votre hygiène alimentaire
  • Ne vous soignez pas vous-même les pieds, au risque de vous faire une plaie
  • Choisissez de bonnes chaussures, sans coutures blessantes, sans lanière mal placée et surtout qui soit adaptée à votre pied et à l’usage que vous allez en faire
  • Sont à proscrire les bouillotes, les pieds sur les radiateurs ou tout autre sorte de source de chaleur

 

 

LE PODOLOGUE ET LE PIED DIABETIQUE

Le podologue, pour le diabétique, est l’allié privilégié. Il réalise un bilan podologique et établit une gradation de l’état du patient par rapport aux risques de complication. La consultation du podologue est naturellement indispensable lorsque le patient diabétique a lui-même constaté des petits problèmes comme des callosités aux talons qui peuvent devenir des fissures, ou des épaississements de la peau mais aussi s’il a du mal à se couper les ongles par exemple. Le patient diabétique doit être suivi en permanence. Une visite annuelle minimum est obligatoire, c’est un réflexe qu’il faut acquérir.

En dehors de la mesure du risque et de l’évolution de la gradation, le podologue réalise les soins nécessaires pour lutter contre l’hyperkératose, contre la couche cornée de la peau, contre l’épaississement de l’épiderme (durillon). Il vérifie les appuis, regarde si la statique est bonne et propose les corrections nécessaires. Il donne ou réitère les recommandations dans une séance d’éducation du patient afin de prévenir le risque.

LE PIED GONFLE DU DIABETIQUE

Les pieds et les jambes du diabétique peuvent parfois gonfler.

Cela est dû à un trouble de circulation sanguine.

Le mieux est d’aller consulter son médecin.

Dans tous les cas ce gonflement entraine une fragilité accrue de la peau des pieds et des jambes, il faudra donc être encore plus vigilant afin d’éviter toute effraction cutanée qui risquerai de mal de cicatriser

LES PLAIES ET RISQUES D’INFECTION DU PIED DU DIABETIQUE

Les plaies du pied diabétique sont très fréquentes et doivent être prises rapidement en charge.

Le soucis avec les plaies diabétiques, est le risque d’aggravation , de surinfection, de gangrène et voir d’amputation.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, près de 10 000 amputations au pied ont lieux chaque année à cause de plaies mal traitées. Il est donc primordial d’avoir une réponse adaptée face à une plaie.

La visite chez le podologue s’impose. Ce dernier se mettra en relation avec le médecin et les infirmières pour mettre en place un schéma thérapeutique adapté.

Mais qui dit plaie dit URGENCE = visite chez le podologue

LES GRADES DU PIED DIABETIQUE

Gradation du risque podologique se fait chez le médecin traitant et à défaut par le podologue.

Cette gradation permet d’ouvrir des possibilités de remboursement par la sécurité sociale suite à l’ordonnance du médecin.

Grade 0 Absence de neuropathie sensitive

Grade 1 Neuropathie sensitive isolée + Perte légère de sensibilité

Grade 2 Neuropathie sensitive associée à une artériopathie des membres inférieurs et/ou déformation du pied + Perte de sensibilité et problèmes de circulation sanguine

Grade 3 Antécédent d’ulcération du pied et/ou amputation des membres inférieurs + Antécédents de plaie

LES TRAITEMENTS DU PIED DIABETIQUE

Le traitement du pied diabétique ne peut et ne doit se faire que par le pédicure podologue.

LES REMBOURSEMENTS DES SOINS POUR LES PIEDS DIABETIQUES

L’Assurance Maladie rembourse désormais les soins et actes de prévention des patients diabétiques de grades 2 et 3 (gradation du groupe international de travail sur le pied diabétique) comprenant :

  • 5 séances par an au maximum pour les patients présentant des lésions de grade 2 (neuropathie sensitive associée à une artériopathie des membres inférieurs et/ou à une déformation du pied)

 

  • 8 séances par an au maximum pour les patients présentant des lésions de grade 3 (antécédent d’ulcération du pied ou d’amputation de membres inférieurs).

Ces séances doivent être prescrites par le médecin du patient diabétique.

Remboursement: 32.13€ pour la première séance puis 27€ pour les séances suivantes (remboursé à 100% si le patient bénéficie de l’ALD, dans tous les autres cas le remboursement se fera dans les conditions habituelles, c’est à dire à 60% avec franchise médicale de 50cts)

Découvrez nos conseils

Bien choisir ses chaussures – Conseils de podologues
Conseils de podologue pour choisir ses chaussures de randonnée